« Prendre le temps de prendre du plaisir … »

UN AMOUREUX DES HISTOIRES, AVEC UNE TENDRESSE PARTICULIÈRE POUR LES CONTES MERVEILLEUX. Avec une gourmandise non dissimulée, Pierre raconte la vraie nature de ses personnages. Parfois avec ironie mais sans cynisme. Ses histoires puisent dans notre mémoire – on y retrouve tous quelque chose « d’avant » - et regorgent en même temps de clins d’oeil à l’actualité.

Chaque stagiaire viendra avec deux contes à mettre en stage : un court, d'une durée de trois minutes maximum et un plus long, d'une durée de douze minutes environ. Merci de ramener, dans la mesure du possible, la source du conte. Contes de préférence "traditionnels ».

Objectif : Prendre de plus en plus de plaisir à raconter en découvrant les espaces de possibles nichés au creux et au coeur des contes afin de raconter toujours du mieux que l'on peut (ou au moins essayer). Raconter une histoire, un conte, c'est simple. Il suffit de dire ce que l'on sait, de raconter la vérité. Admettre cette simplicité permet ensuite d'aborder la complexité de l'acte de conter. Que dire ? Quoi dire ? Comment le dire? Face et en public. Ensemble, nous aborderons la réalité des contes? Laquelle? La vraie, Celle des sens et des sensations! Ensuite, nous chercherons les mots pour les dire.

À travers le partage d'expériences, quelques exercices, l'expérimentation et la confrontation de nos exigences, nous œuvrerons à re-créer les contes mis en partage. Il faut raconter aussi sérieusement qu'un enfant joue, être oublieux de soi et même des autres pour pouvoir être tout entier dans son histoire et, ce faisant, être présent au moment du conte, à la relation qui se crée quand nous relatons un conte comme un fait réel, divers et varié certes mais surtout vrai ! Pour cela, nous travaillerons essentiellement sur le propre de notre art : celui du mot juste… Et comme parfois, il n'y a rien de plus juste et impérieux que de se taire ou de faire le bon geste, nous ne rechignerons pas à écouter le silence et regarder les mouvements invisibles des personnages de nos contes.
Il faut jouer! ainsi parlent les acteurs et les comédiens, heureux ceux qui jouent dans un monde où tout est occupation...

Moyens et méthodes d'y parvenir: Prendre le temps de prendre du plaisir à raconter... et aussi, jouer à explorer et à remettre en cause les chemins parcourus pour aller d'un début à une fin d'histoire. Et de l'exigence parce que jouer, c'est du sérieux ! A construire...